JIMINY, court-métrage

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de vous présenter un excellent court-métrage : Jiminy, réalisé par Arthur Môlard. Il s’agit d’un film de fin d’étude de l’école 3is. Nous avions découvert le film au PIFFF (Paris International Fantastic Film Festival) en 2013. Celui-ci avait raflé tous les prix : le Prix du Jury, le Prix du Public et le Prix Ciné + frisson. Un succès amplement mérité qui s’est réitéré dans d’autres festivals, remportant beaucoup d’autres prix et accumulant un nombres de sélection impressionnant (vous pouvez retrouver la liste en bas de l’article).

JIMINY court métrage JIMINY court métrage

Synopsis :
« Dans un futur proche, la plupart des êtres humains se sont faits implanter une puce électronique dans le cerveau. Cette puce, qu’on appelle un « criquet », leur donne des conseils sur les meilleures décisions à prendre et leur permet de passer en « mode automatique » quand ils le souhaitent : elle prend alors le contrôle de leur corps et les dote de compétences physiques préprogrammées.
Nathanaël, un réparateur de criquets, se trouve confronté à un cas de conscience le jour où les parents d’un jeune autiste lui demandent de pirater le criquet de leur fils… » 

Jiminy est une véritable réflexion sur l’évolution de notre technologie, sur l’assistance qu’elle nous offre au point de perdre toute notion de décision personnelle. Le titre du film ainsi que cette puce technologique qu’on appelle « un criquet » fait évidemment référence au personnage de Jiminy criquet, représentant la bonne conscience de Pinocchio.
« Si depuis « Pinocchio », on nous raconte l’histoire de pantins qui veulent devenir des petits garçons, ou de robots qui veulent devenir humains (ex : A.I., Blade Runner…), JIMINY dépeint un monde où les êtres humains aspirent à devenir des automates… »

JIMINY, court-métrage :


Réalisateur : Arthur Môlard
Scénario : Arthur Môlard & Teddy Jacquier
Production : 3iS

Acteurs : Benjamin Brenière (Nathanaël), Denis Lavant (Otto Hoffmann), Victor Boulenger (Oscar), Marie-Stéphane Cattaneo (Claire), Vincent Furic (Le père d’Oscar), Caroline Bal (La mère d’Oscar), Anne Helbé (la patiente), Raphaël Almosni (criquet de Nathanaël), Bertrand Chamerois (criquet d’Oscar), Laurence Wajntreter (speakerine radio)

EQUIPE TECHNIQUE
Chef opérateur : Tsiry Ralambotsirofo/Cadreur : Emmanuel Grangé/1er assistant opérateur : Mathilde Collet/2d assistant opérateur : Quentin Savoie

Chef-opérateur son : Grégoire Moussard/Perchman : Florian Tirot/Renfort son : François-Jérôme Delesalle & Thibaut Quinchon

1er assistant réalisateur : Benjamin Kalyoncu/2nde assistante réalisateur : Justine Mery/Scripte : Alexandre Luu

Chargé de production : Jeremy Rossi/Régisseur général : Jeanne Alamercery/Assistantes régie : Anaïs Leluc, Bérénice Maigrot

Chef électricien : Alexis Anière/Electricien : Hugo Ladavière/Renforts Electriciens : Antoine Le Corre, Maxime Menon

Chef machiniste : Axel Balakrishnan

Montage : Joffrey Pilaud, Romain Brunetti/Etalonnage : Dahee Kim, Joffrey Pilaud/Truquage : Romain Brunetti, Joffrey Pilaud

Post-production son : Grégoire Moussard, Florian Tirot, Guy Dudzinski

Maquillage et coiffure : Alexandra Tillos/Costumes : Nathalie Le Thiec/Habilleur / accessoiriste plateau : Teddy Jacquier

Accessoiriste plasticien : Mathieu Noel/Conception du criquet : Christian Mori/Accessoiriste FX : Nicolas Fournelle

Décoration : Sophie Sinigre et Gwenaëlle Cormier

Photographe de plateau : Michel Colson

Doublure Rubick’s cube : Kanneti Sae Han

3IS
Script doctor : François Péroche
Consultante scénario : Vanessa Le Reste
Directeur de productions : Stéphane Pierrat

MUSIQUE
Compositeur : Nicolas Laferrerie
Mixage Musique : Samuel Mazzotti


PRIX :

Fantasia 2014 (Canada) : meilleur court-métrage international
PIFFF 2013 (France) : prix du public, prix du jury, Prix CINÉ + FRISSON
ECU 2014 (France) : meilleur réalisateur
Sedicicorto 2014 (Itlaie) : prix universitaire
Festival du Film Court de Villeurbanne 2013 (France) : prix du public
Bloody Week-end 2014 (France) : meilleur scénario, prix du public
Festival Mauvais Genre 2014 – Sélection Mad In France (France) : prix du public
Tournez Court 2014 (France) : prix du public
Festival de la Bobine d’Or 2014 (France) : prix du jury
La Semaine du Cinéma 2014 (France) : prix du public
Festival des Courts-Métrages de la Côte Bleue : prix du jury jeune

SELECTIONS EN FESTIVALS :

Festival International du Court-Métrage de Clermont-Ferrand 2013 (France) : compétition officielle
Court-Métrange 2014 (France) : compétition officielle
Show me Shorts 2014 (Nouvelle-Zélande) : compétition officielle
Santa Fe Independent Film Festival 2014 (USA) : compétition officielle
Mobile SIFF 2014 (Chine) : compétition officielle
36th Cairo International Film Festival (Egypte) : compétition officielle
Fresh Wave Hong Kong (Chine) : compétition officielle
Kaohsiung 2014 (Taïwan) : compétition officielle
Kyiv International Short Film Festival 2014 (Ukraine) : compétition officielle
Formentera Film Festival 2015 (Espagne) : compétition officielle
Festival du Court-Métrage des Ecoles de Cinéma (Liban) : compétition officielle
Festival International Signes de Nuit (France) : compétition officielle
Courts en Champagne 2014 : section Panorama
Uppsala International Short Film Festival 2014 (Suède) : hors-compétition
Un Poing c’est Court (France) : hors-compétition
Festival Chacun son Court 2014 (France) : compétition officielle
Festival International du Film Nancy-Lorraine 2014 (France) : hors-compétition
Festival des Nouveaux Cinémas 2014 (France) : compétition officielle
Festival International de Cinéma CinéJeune de l’Aisne 2014 : compétition officielle
Même Pas Peur – Festival International du Film Fantastique de la Réunion (France) : compétition officielle
Spasm 2015 (Canada) : compétition officielle
Festival de Courts-métrages de la Côte Bleue 2015 : compétition officielle