The Neighbor (note : 5/10) – Etrange Festival

The Neighbor critique :

Scénariste sur plusieurs films de la saga Saws et réalisateur de The Collector et de sa suite The Collection, Marcus Dunstan ne fait pas dans la dentelle et à fait du genre du torture porn sa spécialité. On peut même dire avec ce nouveau film présenté à l’Etrange Festival, The Neighbor, que l’homme est un véritable bourrin. Il n’est pas là pour faire dans les sentiments.
Le film est constamment porté par une musique et une ambiance tonitruantes au point de devenir réellement épuisant. Le montage est hyper dynamique et la majorité du film est tourné en plans rapprochés, ce qui s’avère extrêmement étouffant pour le spectateur. On pourrait considérer cela comme un parti pris mais l’on comprend rapidement que peu importe les enjeux des scènes, l’approche reste la même, quitte à être parfois inapproprié.

La première demi-heure du film est tout simplement ennuyante. Le réalisateur s’évertue à présenter ses personnages sans jamais les rendre intéressants ou attachants. Il nous présente un couple de trafiquants de petite envergure, cherchant à se faire le plus de fric possible pour se faire la malle. Mais leur employeur, le mafieux du film, ne l’entend pas de cette oreille. Un contexte relativement classique et qui n’aura que très peu d’incidence sur la suite du film. Alors à quoi bon… C’est bel et bien de leur voisin que va émerger le danger.

The-Neigbor-Capture

Marcus Dunstan ferait mieux d’assumer dès le départ son côté brut de décoffrage en plongeant le spectateur directement dans l’horreur. Et c’est d’ailleurs l’un des aspects qui fonctionne parfaitement dans le genre du torture porn, avec comme exemple des films références tel que Saw ou même les deux premiers films du réalisateur. Car The Collector et The Collection, bien loin d’être exempts de reproches, avaient le mérite de plonger directement le spectateur dans l’hémoglobine et de proposer des meurtres bien violents et originaux. Voilà ce qu’on attendait de ce The Neihbor !

Après une première partie somnolente, le film sombre enfin dans la brutalité. Et c’est d’ailleurs cette brutalité au sens propre qui fait la qualité de ce film. Fini les victimes qui prennent des décisions absurdes et qui font preuve d’hésitation. Dans The Neighbor, la pitié n’est pas au rendez-vous et toutes les occasions sont bonnes pour massacrer son ennemi.
On regrettera le manque d’originalité des meurtres, le scénario simpliste par excès de fainéantise et la narration parfois abrupte, cassant la linéarité de ce type de film. Malgré tout, The Neigtbor à l’avantage d’entretenir un réel suspense sur toute sa dernière partie, fait preuve de maîtrise en termes de mise en scène et de photographie et se lâche de bon cœur dans la brutalité des meurtres. Des atouts qui permettent à ce film de rester un sympathique divertissement.

 

Krueger

5/10


Réalisateur : Marcus Dunstan

Scénariste : Marcus Dunstan

Casting : Josh Stewart, Bill Engvall, Alex Essoe

Pays : Etats-Unis

Format : 87 mn.

Date de sortie : inconnue

Fiche Etrange Festival

The Neighbor critique