Au coeur de l'horreur

Crawlspace (Note: 5/10)

 

Date de sortie : 3 avril 2013 en dvd

Réalisateur : Justin Dix

Genre : Science fiction/Horreur

Directeur de la photographie : Simon Ozolins

Acteurs : Peta Sergeant, Amber Clayton, Ditch Davey, Plus

Bande originale : Jamie Blanks, Jamie Murgatroyd

Scénario : Justin Dix, Eddie Baroo, Adam Patrick Foster


Synopsis :
Dans une base secrète sombrant dans le chaos, une sorte de zone 51 australienne, des militaires sont envoyés pour secourir l’équipe médicale et exterminer les menaces. N’ayant aucune information sur le lieu en question, ils vont découvrir les dangereuses expériences qui s’y déroulaient et les dangers de la situation.

20483244.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Crawlspace est un long métrage direct to dvd réalisé par Justin Dix. Il signe là son premier long métrage en tant que réalisateur. Justin Dix est connu en tant que superviseur des effets spéciaux, notamment sur Star Wars épisode 2 et 3 (conception des droïdes) ou le film Long Week-end (maquillage des créatures).

L’univers de Crawlspace, avec ses dédales de couloirs sombres où chaque virage, chaque bruit devient inquiétant, nous rappelle forcément celui d’Alien. On remarque immédiatement la qualité de la lumière signée Simon Ozolins (chef opérateur de courts métrages et de séries télévisées) et l’ambiance sonore angoissante accompagné d’une bande originale magnifique (signé Jamie Blanks, Jamie Murgatroyd). Crawlspace nous accroche dès les premières minutes et sa qualité esthétique nous fait prendre le film au sérieux (ce qui n’est pas toujours le cas pour un direct to dvd).

crawlspace-amber-clayton

 

On déchante assez vite avec la présentation de nos protagonistes militaires. Le chef de l’équipe est sans cesse dans le surjeu, il est accompagné d’un soldat assez enrobé, la bonne patte toujours serviable qui balance des blagues bien pourries et une femme soldat qui elle n’arrête pas de crier à tel point qu’on en vient à prier pour qu’elle ferme sa gueule. On y ajoute les médecins diaboliques, avec leurs expériences amorales, prêts à tout pour dominer le monde.

 

Et pourtant, malgré ses faiblesses dans les personnages, Crawlspace nous intrigue par l’ambition de son scénario. Le film intègre un aspect 
psychique à l’histoire : les personnages sont victimes d’hallucinations et de paranoïa, et certaines scènes ne sont pas sans rappeler le film Scanners de David Cronenberg. Ainsi, l’horreur est susceptible d’apparaître à n’importe quel moment et surtout par différents aspects. Un procédé scénaristique propice à une diversité d’apparitions horrifiques.
Les espaces confinés (dont une scène impressionnante dans les conduits d’aération) jouent sur notre peur de la claustrophobie et augmentent les crises de panique liées à la paranoïa.

Crawlspace ne cesse de nous surprendre par sa multitude d’idées angoissantes. Un mélange de plusieurs films, certes, mais qui s’intègre et fonctionne à merveille dans l’univers du film.

Krueger

Note : 5/10

Articles suggérés

The Purge 3 Election Year

Sadako

Lights Out

Krueger

L.A. Slasher

Krueger

1 commentaire

Avatar
totogro 17 avril 2013 at 15 h 05 min

Cette affiche est quand même bien pompée sur celle d’Alien. Exactement les mêmes couleurs…

Répondre

Laissez un commentaire

Au Coeur de l'Horreur utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience et optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité. En savoir plus et gérer les cookies. Accepter En savoir plus