logo-site
Les Décharnés

Les Décharnés, L’enfer des zombies débarque en Provence

7 décembre 2015

Nous vous proposons de découvrir un roman de zombies se déroulant en province : “Les Décharnés”. Il s’agit du premier roman de Paul Clément, le rédacteur en chef du site My Zombie Culture. L’histoire d’un agriculteur du sud de la France, solitaire et asocial, qui décide, contre toute attente, de sauver une petite fille des griffes des monstres assoiffés de chair humaine qui l’attaquent. De l’horreur et l’apocalypse pour une histoire de survie, d’amour et de rédemption.

« Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu’une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné.

Mais le monde bascule dans l’horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang… de sang humain. S’il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l’assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu’il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ? »

Paul Clément (http://www.paul-clement.com/) est un jeune auteur de 24 ans qui cherche, à travers ce premier roman, à instaurer des personnages forts, auxquels on s’attache, dans ce monde dévasté par les zombies. Une volonté de développer l’aspect psychologique des personnages et de ne pas se contenter d’un déferlement de zombies.

Pour vous faire une idée du livre, vous pouvez accéder aux trois premiers chapitres du roman (sur monbestseller.com) : MonBestSeller.

Convaincu ? Dans ce cas, vous pouvez vous procurer le livre :

Version papier :

Les Décharnés

Krueger

Rédacteur en chef du site Au coeur de l'horreur et président de l'association, je suis un passionné du cinéma d'horreur sous toutes ses formes. Je dois bien avouer avoir un faible pour tout ce qui se rapporte au gore, aux gros nichons et au sanguinolent. Je reste néanmoins doté d'une sensibilité à toute épreuve.

8 Comments

  1. Avatar

    J’ai lu l’extrait proposé sur MonBestSeller et je dois bien avouer que nous avons là un roman très prenant et abouti. Les amateurs de survie y trouveront leur compte mais pas seulement. Ce roman peut facilement s’adresser à tout lecteur averti, cependant attention, il n’est peut-être pas tout public. Âmes sensibles et jeunes lecteurs s’abstenir.

  2. Avatar

    E.W.Eylau, même si je déteste les zombis (“monstre” le plus naze de la fiction) ton commentaire + l’article me donne envie de lire, merci beaucoup.

  3. Avatar

    me donnent* pourvu qu’il n’y ait pas de fautes de ce style dans le roman xD.

  4. Avatar

    @E.W. Eylau : merci pour ce commentaire très sympa !

    @Cypress Green : il y a peut-être de petites coquilles cachées mais le livre a été relu et relu et relu. Ce n’est donc pas une crainte à avoir. Bonne lecture alors !

    Paul

  5. Avatar

    Je n’aurais pas assez de toute une vie pour lire tout ce que j’ai à lire. Mais ce n’est pas grave, je vais me procurer ce livre. Le résumé m’a bien donné envie.

  6. Avatar

    @Alexia : merci pour le soutien et bonne lecture !

  7. Avatar

    J’ai acheté le livre, mais je ne vais pas le lire tout de suite, vu que je suis sur un autre qui parle de zombie aussi. 🙂

  8. Avatar

    Le com au dessus, c’est le mien, je suis allée trop vite. J’ai pas mi mon nom.

Commentaires