(Festival Mauvais Genre) Zombie TV (Note : 5/10)

Réalisateurs : Maelie Makuno, Yoshihiri Nishimura, Naoya Tashiro

Acteurs : Maki Mizui, Takashi Nishina, Tomoya Maeno

Genre : Comédie, Horreur

Nationalité : Japonais

 

Synopsis :

Dans une ambiance Monthy-Python, la coexistence de nos jours entre les vivants et les zombies, via sketchs, animation, conseil vidéo, et même séance de gym !

 

Critique :

Habituellement, l’équipe d’Au Cœur de l’Horreur n’a pas forcément la chance de découvrir ce genre de films typique de la culture Japonaise dans une salle de cinéma. Que ça soit Dead Sushis, Robot Geisha ou un autre, il est rare de le voir en conditions adéquates. C’est chose faite grâce au Festival Mauvais Genre qui nous offre la cerise sur le gâteau de ce festival avec Zombie TV.

D’autant plus qu’un des réalisateurs et une des actrices nous font l’honneur de nous présenter le film. Yoshihiri Nishimura et Kayano arrivent en kimono pour répondre aux questions de Gary Constant en dansant. On sent déjà toute l’auto-dérision et l’humour qui émane de Zombie TV. Kayano nous informe d’ailleurs qu’elle s’est inspirée des menthes-religieuses pour endosser son rôle de femme zombie.

Il faut prendre le film au 2ème voire même au 10ème degré dans son ensemble. Le concept du film s’apparente à celui de Télé Bocal en France. Pour ceux qui ne connaissent pas cette chaîne de TV indépendante, Google répondra à toutes vos questions. Imaginez un Télé Bocal version Zombie et culture Japonaise. Vous retrouverez une chanteuse kawaï zombie nommé Pink Zombie, des cours de gym pour zombies, un cours de sexualité entre zombies, des conseils maquillages zombies, des sketchs autour du zombie et de son évolution etc… Il y’ a même des références cinématographiques. Ainsi, le monolithe de 2001 l’Odyssée de l’espace devient une pierre sur le chemin d’un zombie dont il se sert pour courir.

Inutile de vous préciser que le public s’est bien marré. Le spectateur passe un moment inoubliable autour de la question du zombie. Les personnages sont bien évidemment caricaturaux et le lien fait par les organisateurs du festival avec les Monthy-Python est tout à fait juste. Je sens que vous regrettez déjà d’avoir manqué le film. Cependant, Zombie TV reste un film difficile à développer sur papier. À part vous dire que c’est une bonne poilade et un objet unique.

Zombie TV ne brille pas pour une technique incroyable. Il s’agit d’un film sans prétention dont l’ambition principale reste de provoquer fous rires à la chaîne. Et c’est ce qu’il réussit parfaitement à faire.

Nous voici donc en présence d’un gros délire, mais qu’est-ce que c’est bon !

Sadako

Note : 5/10,
comme pour The Demon’s Rook, c’est encore meilleur avec des Pop-Corn

ZOMBIE-TV-Affiche