logo-site

Amityville : The Awakening

Et de douze ! Voici arrivée la bande-annonce de ce nouveau reboot d’Amityville, douzième film de la saga : Amityville : The Awakening.
Amityville, la maison du diable est sorti en 1979 et a connu un énorme succès. Entre 1982 et 1996, le film a connu sept suites. Un reboot est sorti en 2005, produit par Michael Bay, avec comme acteur Ryan Reynolds et le film a cartonné (celui-ci était pourtant bien pourri…). Deux suites en DTV suivirent en 2011 et 2013 : The Amityville Haunting et The Amityville Asylum.

Ce nouveau film raconte l’histoire d’une famille qui emménage dans une maison isolée, ayant été le théâtre de meurtres atroces. Belle, la fille de Joan, est victime de visions horribles concernant son frère paralysé, James, et la situation ne va qu’empirer.
Un pitch évidemment très classique qui mise sur le personnage du frère paralysé pour sembler un tant soit peu original. Et pourtant, ça sent l’influence du film Patrick à plein nez…

Le film est produit par Jason Blum (Paranormal Activity, Insidious, Sinister et American Nightmare) et réalisé par Franck Khalfoun, notre cher réalisateur français, auteur du récent Maniac. Le film sortira au cinéma le 15 avril 2016 aux États-Unis. Pas encore de date prévue en France.


Date de sortie : 15 avril 2016

Réalisateur : Franck Khalfoun

Autres films du réalisateur : Maniac

Acteurs : Jennifer Jason Leigh, Bella Thorne, Cameron Monaghan…

Genre : Epouvante-horreur

Pays d’origine : États-Unis

 

Synopsis : 

Une famille emménage dans une maison isolée, ayant été le théâtre de meurtres atroces. Belle, la fille de Joan, est victime de visions horribles concernant son frère paralysé, James, et la situation ne va qu’empirer.

Amityville : The Awakening

Krueger

Rédacteur en chef du site Au coeur de l'horreur et président de l'association, je suis un passionné du cinéma d'horreur sous toutes ses formes. Je dois bien avouer avoir un faible pour tout ce qui se rapporte au gore, aux gros nichons et au sanguinolent. Je reste néanmoins doté d'une sensibilité à toute épreuve.

Commentaires