logo-site

Burying the ex, le nouveau film de Joe Dante

Joe Dante fait partie de ces maîtres de l’horreur dont le système hollywoodien ne lui convient pas (de même pour John Carpenter, George A. Romero ou Tobe Hooper). Et pour preuve, le réalisateur s’est contenté de travailler que sur des projets indépendants ou des séries télés. Ces seize dernières années, le réalisateur de Gremlins n’a réalisé que 4 longs-métrages. C’est donc avec une curiosité assumée que nous découvrons la bande-annonce de son dernier film : Burying the ex.

Max est un nerd travaillant dans une boutique dédiée au cinéma, aux comics et aux magazines spécialisés. Sa petite amie, Evelyn, est quant à elle portée sur le combat écologique. Elle est végétarienne, activiste auprès d’associations, et s’avère être une petite amie très manipulatrice. C’est d’ailleurs un aspect de sa personnalité qui rebute Max, tant Evelyne prend le contrôle de sa vie. Alors que Max songe sérieusement à mettre fin à leur relation, Evelyne trouve la mort, renversée par un autobus. Situation résolue pour Max ! Sauf qu’Evelyn revient quelques jours après d’entre les morts.

Burying the ex s’annonce comme une comédie horrifique sans grande prétention, mais qui semble assez rafraîchissante et fidèle à l’esprit du réalisateur.

Le film sortira cet été aux États-Unis.


Réalisateur : Joe Dante

Scénariste : Alan Trezza

Acteurs : Anton Yelchin, Ashley Greene, Alexandra Daddario, Oliver Cooper…

Genre : Horreur, comédie

Pays d’origine : États-Unis

 

Synopsis :
“Une adaptation du court métrage “Burying the Ex” d’Alan Trezza. L’histoire d’un couple dont la relation prend un mauvais tour lorsqu’il décide d’emménager ensemble. Max découvre à quel point sa copine Evelyn prend le contrôle sur lui et le manipule, mais il a trop peur de la quitter. Evelyn va mourir dans un accident, et la vie de Max va basculer…” (Allocine)

Burying the ex

Tetsuo

Un samedi pluvieux, une VHS poussiéreuse de Massacre à la Tronçonneuse et paff ! Première grosse claque horrifique qui m’a conduit à explorer les contrées peu recommandables du cinéma de genre. Parmi mes références indépassables, Alien et The Thing. Oui, j’aime les films de monstres qui mettent en scène des créatures avides de tripes humaines. Mais je déteste les films de possession qui pullulent à l’écran ! Que ce soit clair. Attention derrière toi ! Un fantôme…

Commentaires