Au coeur de l'horreur

Salem/Saison 1 (Note : 5/10)

 

Créée par: Brannon Braga

Acteurs: Seth Gabel, Janet Montgomery, Shane West, Xander Berkeley, Ashley Madekwe…

Pays d’origine: Etat-Unis

Genre: Drame, Fantastique, Romance

Format: 42min

Synopsis :
« Une nouvelle vision des mythiques sorcières de Salem, dans le Massachussets du XVIIeme siècle. Une tentative audacieuse de percer à jour le côté obscur et surnaturel de cette période infameuse de l’Amérique… » (Synopsis Allociné)

Critique :

C’est au tour de la chaîne WGN de proposer sa propre série horreur/épouvante. Le pari est risqué pour la chaîne puisque « Salem » est sa toute première série homemade. Elle surfe néanmoins sur la mode des séries horrifiques qui marchent toujours autant sur les autres réseaux telles que The Walking Dead, American Horror Story, ou encore Bates Motel.
Derrière cette série, on retrouve Brannon Braga, scénariste qui a notamment œuvré sur des hits comme « 24 » ou « FlashForward ». Et cela rassure plutôt, vu comment les sorcières ont pu être massacrées jusque-là dans les séries télés (cf. Charmed, Buffy, True Blood…). Mêlant personnages et événements réels et fictifs, « Salem » appose ainsi une chape de vérité historique sur son récit, tout en laissant de la marge pour développer sa base fictionnelle.

On connaît tous plus ou moins les faits historiques qui se cachent derrière la petite bourgade de Salem aux Etats-Unis, qui fut à la fin du 17ème siècle le théâtre de la plus célèbre des chasses aux sorcières américaines. Et c’est sur ce fait divers plutôt sordide que la série va greffer des personnages maléfiques en gardant les éléments historiques annexes réels, tels que la maladie, le puritanisme, les Indiens…

A défaut d’être une future série culte, « Salem » est une série plutôt agréable. Beaucoup de choix scénaristiques sont intéressants à première vue et auraient mérité d’être davantage exploités pour donner de la profondeur aux personnages et à leurs relations. Exemple : la relation amoureuse principale entre John Alden (Shane West) et Mary Sibley (Janet Montgomery) aurait dû solliciter beaucoup plus de déchirements émotionnels. Au final, leur amour perd toute crédibilité. C’est un exemple symptomatique de ce qui ne fonctionne pas dans la série : tout est esquissé, aucun trait n’est appuyé.
C’est d’autant plus regrettable que WGN a mis les petits plats dans les grands en proposant de nombreux décors crédibles et en soignant les aspects techniques de l’image. Les choix de casting sont intéressants (très bon Stephen Lang en inquisiteur obsessionnel), l’ambiance générale fonctionne bien, mais la série peine à décoller réellement et laisse malgré tout un arrière-goût de déception.

Au-delà des petites latitudes scénaristiques, ce sont les personnages qui minent vraiment le récit. « Salem » est le parfait exemple de personnages traités en surface qui plombent le récit. Il y avait une formidable possibilité de jouer sur la dualité du personnage de Mary Sibley, grande sorcière et figure politique de la localité. Mais le personnage est totalement lissé et perd toute mesquinerie dans son attitude. John Alden, soldat de retour de guerre, aurait mérité de porter davantage les stigmates de son passage par les champs de bataille. Ces deux personnages principaux avaient de très gros enjeux reposant sur leurs épaules. La série est malheureusement trop sage pour mettre à nu ces personnages et les pousser dans leurs retranchements.
Par ailleurs, de nombreux facteurs historiques justifiant cette traque à la sorcière, tels que le puritanisme ou la guerre, aurait mérité d’être plus approfondis pour compléter le tableau psycho-social d’un peuple en proie à de nombreux questionnements. Ces éléments auraient pu provoquer chez le spectateur des pistes de réflexion ne se cantonnant pas à la simple enquête sur la sorcellerie.

De manière générale d’ailleurs, « Salem » aurait aussi peut-être dû développer un univers plus sombre, plus glauque, pour inscrire ses personnages dans une histoire psychologiquement un peu plus malsaine. La série est un peu trop propre. Et c’est d’autant plus regrettable que la quête des sorcières, qui se concrétise à la fin de la saison, laisse entrapercevoir de belles possibilités dramaturgiques pour la suite. Malheureusement, WGN risque de rempiler avec les mêmes ingrédients. Et c’est bien dommage car la série avait vraiment le potentiel pour créer une belle histoire horrifique. Croisons les doigts.

Le métèque

Note : 5/10

Salem_Serie_de_TV-196827674-large

 

Articles suggérés

4

10

Leatherface

Krueger

5

10

Extraterrestrial

Krueger

6

10

WER

Krueger

4 commentaires

Avatar
Cypress Green 20 août 2014 at 0 h 44 min

J’ai pas réussi à passer au second épisode, après avoir le pilote. Mais même s’il n’y a rien qui m’intéresse en ce moment côté série, j’hésite à l’approfondir.

Je vous conseille la série Utopia si jamais (et surement même) vous n’en aviez jamais entendu parler).
Voire même Siberia, pour ceux qui aiment les doubles lectures, mais là honnêtement ça passe ou ça casse, surtout que son pilote est naze.

Répondre
Avatar
Krueger 20 août 2014 at 7 h 12 min

Salut Cypress,

Effectivement, ça ne vaut pas le coup d’insister pour Salem.
J’entends beaucoup parler d’Utopia effectivement donc je vais m’y mettre 😉 ils en sont déjà à la saison 2 si je ne me trompe pas.
On avait rédigé une critique de Siberia : https://www.aucoeurdelhorreur.com/siberia-note-6-510/
Mais malheureusement il n’y aura pas de deuxième saison…
En ce moment, on regarder The Strain. Critique à suivre à la fin de la saison.

Répondre
Avatar
Cypress Green 20 août 2014 at 14 h 58 min

Deux saisons de 6 épisodes, c’est mon coup de coeur niveau série depuis un bon moment. J’espère que ça vous plaira !
Il y a aussi, pour rester dans le genre horreur, une série encore plus confidentielle qu’Utopia : Inside n°9.

Pour Siberia j’ai entendu dire qu’il y aurait au final une seconde saison, et ce serait génial parce que le season final est abusé.

Répondre
Avatar
Krueger 20 août 2014 at 20 h 40 min

Ah effectivement, je ne connais pas Inside N°9, merci pour l’info.
Pour la saison 2 de Sibéria, je croise les doigts 😉

Répondre

Laissez un commentaire

Au Coeur de l'Horreur utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience et optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité. En savoir plus et gérer les cookies. Accepter En savoir plus