logo-site

Camino. Zoe Bell et Nacho Vigalondo perdus dans la jungle.

Camino est un film réalisé par Josh C. Waller (connu pour avoir co-produit Cooties, A Girl Walks Home Alone at Night ou encore dernièrement The Boy ). Le film met en scène Zoë Bell, photographe de guerre, et Nacho Vigalondo, missionnaire latino connu sous le pseudo « El Guerro », perdus en pleine forêt Colombienne. Dans ce décor sauvage et humide, Zoë Bell se métamorphose en une sorte de Lady Rambo pour survivre face à un Che Guevara psychopathe et violent. Bref, avec ce beau casting, Camino devient un survival horrifique qui sent la sueur et le cigare. On en demande pas moins !

Synopsis

1985,  une photographe de guerre Avery Taggert (Zoë Bell) a construit une solide carrière avec une image d’elle à la fois austère et honnête, tout en restant émotionnellement éloigné de ses sujets. En pleine jungle Colombienne, elle intègre une escouade de missionnaires dirigée par un Espagnol aimé et charismatique connu sous le nom « El Guero » (Nacho Vigalondo). Elle se retrouve au milieu d’un conflit si violent qu’elle photographie tout dans les moindres détails. Une nuit, El Guero commet une atrocité. Avery capture l’acte ignoble sur la pellicule et obtient une image pouvant discréditer et détruire El Guero. Sachant cela, le psychopathe emploiera toutes les tactiques à sa disposition pour détruire cette photographie et la photographe qui l’a prise. Avery fuit dans la jungle, l’appareil photo autour du cou. Pour échapper à ces missionnaires tordus, elle se lance dans une aventure violente avec la ferme intention de détruire tous ses ennemis.

Informations

Camino

Camino

 

 

Date de sortie : 4 Mars 2016 (USA)

Réalisateur : Josh C. Waller

Acteurs : Zoë Bell, Nacho Vigalondo, Francisco Barreiro…

Genre : Action, Aventure, Survival, Thriller

Pays d’origine : États-Unis

Lien Imdb 

Sadako

Avec une formation Beaux-Arts et Cinéma, les bizarreries et le genre expérimental, c'est mon domaine ! Le sang, le gore, la violence y compris rétinienne ne me fait plus peur. Quelques unes de mes références phares : "Le Chien Andalou" ou encore "La Jetée". Je ne m'étais pas pré-destiné aux films de genre, les tons lyriques et poétiques ont eu raison de mon âme à fleur de peau. J'ai ensuite exprimé une part sombre et un attrait pour les films de genre.

Commentaires