Au coeur de l'horreur

Les dix films d’horreur à voir sur Netflix

films d'horreur à voir sur Netflix

Les temps sont durs. Ces confinements incessants nous empêchent d’aller au cinéma et de savourer un bon film d’horreur sur grand écran. Heureusement, les plateformes VOD ne cessent de se multiplier et leurs catalogues s’étoffent au fil du temps. Dans notre malheur, pourquoi ne pas en profiter pour (re)decouvrir certaines oeuvres horrifiques ? Aujourd’hui, on vous énumère une liste de dix films d’horreur à voir sur Netflix, et qui, selon nous, méritent le coup d’œil.

Synopsis

Seok-woo, jeune homme d’affaires débordé, accepte de ramener sa fille Soo-an chez sa mère, dont il est séparé, à Busan. Ils embarquent dans un train, sans se douter que la ville qu’ils s’apprêtent à quitter vient d’être contaminée par un dangereux virus transformant la population en mort vivants. Le train finit par quitter la gare mais une femme contaminée est parvenue à grimper à bord. Elle menace à présent l’ensemble des voyageurs.

Notre avis

Dernier train pour Busan est très certainement l’un des meilleurs films de zombie de ces dernières années, et l’accueil enthousiaste qui lui a été réservé est amplement mérité. Plus proche d’un 28 jours plus tard que d’un Walking Dead, le film réussit à s’affranchir de ses références en offrant un spectacle d’une redoutable efficacité. Un film remarquable qui détonne dans un genre aux oeuvres tristement conformistes.

Shining

Synopsis

Jack Torrance, gardien d’un hôtel fermé l’hiver, sa femme et son fils Danny s’apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Danny, qui possède un don de médium, le Shining, est effrayé à l’idée d’habiter ce lieu, théâtre marqué par de terribles évènements passés…

Notre avis

Faut-il encore argumenter sur ce chef d’œuvre de Stanley Kubrick ? Évidemment non, vous l’avez sûrement déjà vu, mais on ne se lasse jamais de le revoir, à consommer sans modération.

Synopsis

Pour échapper à la violence de sa mère et sauver sa jeune sœur d’une existence sans avenir, Rocky est prête à tout. Avec ses amis Alex et Money, elle a déjà commis quelques cambriolages, mais rien qui leur rapporte assez pour enfin quitter Détroit. Lorsque le trio entend parler d’un aveugle qui vit en solitaire et garde chez lui une petite fortune, ils préparent ce qu’ils pensent être leur ultime coup. Mais leur victime va se révéler bien plus effrayante, et surtout bien plus dangereuse que ce à quoi ils s’attendaient…

Notre avis

En 2009, un jeune réalisateur sort sur internet une vidéo intitulée Ataque de pánico où l’on peut voir la ville de Montevideo se faire attaquer par des robots géants. Ce jeune réalisateur n’est autre que Fede Alvarez et sa vidéo crée un véritable buzz sur Internet au point d’attirer l’attention de Sam Raimi, qui lui propose de signer un remake de son film culte : Evil Dead. Après Evil Dead, Fede Alvarez confirme son statut de réalisateur prometteur. On pourrait même le voir comme l’un des futurs maîtres du genre. Même si Don’t Breathe ne révolutionne pas le genre, il a le mérite d’être extrêmement efficace et d’apporter des idées rafraîchissantes. On n’en demande pas plus !

Synopsis

Une famille se rend compte que des phénomènes surnaturels se déroulent dans leur maison de Rhode Island. Le couple va faire appel à Ed et Lorraine Warren, des experts en activités paranormales qui vont mener l’enquête…

Notre avis

James Wan est sans aucun doute le maître de l’horreur de ces dernières années, même si le réalisateur se diversifie en s’essayant à d’autres genres lors de ses dernières réalisations. Dans Conjuring, il nous prouve avec brio que peu importe le concept, un film peut toujours nous accrocher lorsqu’il y a un véritable auteur derrière la caméra. James Wan parvient à nous immerger au plus près des personnages à l’aide de plans-séquences et de mouvements de caméra hypnotisants. Une maîtrise de la mise en scène incontestable. Un mélange de ton et de rythme digne d’un chef d’orchestre. Un modèle du genre.

Synopsis

1630, en Nouvelle-Angleterre. William et Katherine, un couple dévot, s’établit à la limite de la civilisation, menant une vie pieuse avec leurs cinq enfants et cultivant leur lopin de terre au milieu d’une étendue encore sauvage. La mystérieuse disparition de leur nouveau-né et la perte soudaine de leurs récoltes vont rapidement les amener à se dresser les uns contre les autres…

Notre avis

Robert Eggers revisite le thème de la sorcellerie en dépeignant la ferveur religieuse d’une famille qui la conduira au drame. The Witch est un film captivant et envoûtant qui tient en haleine jusqu’à la fin malgré un rythme lent et un scénario sibyllin. Le spectateur est emporté au sein de cette paranoïa familiale et est incapable d’anticiper le dénouement ou même de comprendre la situation. The Witch est une agréable surprise qui a le mérite d’être un film d’auteur à la fois ambitieux, inquiétant et envoûtant, offrant une vision du mythe des sorcières très originale !

Synopsis

Sourde et muette depuis l’âge de 13 ans, Maddy est une écrivaine à succès qui cherche l’inspiration pour son second roman. Elle décide de quitter le milieu urbain pour s’installer dans une maison au milieu des bois et se lie d’amitié avec sa nouvelle voisine, qui devient rapidement l’une de ses fans. Un soir, alors que Maddy cuisine, sa voisine est assassinée devant sa porte. Maddy, qui ne se rend compte de rien, va dès lors être la cible de ce tueur sanguinaire…

Notre avis

Mike Flanagan a su insuffler un vent de fraîcheur au genre, en détournant habilement certains codes et poncifs. Pas un bruit est un film soigné, à la réalisation certes classique mais efficace, qui a au moins le mérite de tenter une approche réaliste du Home Invasion. La principale originalité de Pas un bruit réside dans le choix d’une protagoniste sourde et muette.  Mike Flanagan parvient à transmettre au spectateur un sentiment d’impuissance et créé une véritable empathie envers son personnage

 

Synopsis

Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

Notre avis

Le premier long métrage de la réalisatrice Julia Ducournau est une œuvre protéiforme, riche de sens, qui échappe à toute tentative d’interprétation unique, filant entre les doigts du critique et bouleversant ses schémas d’analyse. Grave est une véritable expérience sensorielle portée par des comédiens hors pair et une mise en scène sublime et subtile. Julia Ducournau s’attarde essentiellement sur ses personnages, en entrant sans gêne dans leur intimité, leurs pensées, leurs sensations, et prouve ainsi qu’un vrai film de cinéma est avant tout marqué par des personnages profonds. Grave renvoie également aux meilleures heures du cinéma de Cronenberg par sa fascination de la maltraitance de la chaire. Un film viscéral, dérangeant, envoûtant, émouvant, un véritable chef d’œuvre, enfin !

 

Mandy

Synopsis

Pacific Northwest, 1983. Red Miller et Mandy Bloom mènent une existence paisible et empreinte d’amour. Quand leur refuge entouré de pinèdes est sauvagement détruit par les membres d’une secte dirigée par le sadique Jérémie Sand, Red est catapulté dans un voyage fantasmagorique marqué par la vengeance, le sang et le feu…

Notre avis

Mandy est un ovni, un film étrange, morbide et radical, avec un Nicolas Cage en pleine forme qui nous offre quelques séquences mémorables. À la fois divertissant, expérimental, contemplatif, ce film est une expérience des plus surprenantes.

 

Creep

Synopsis

Un caméraman accepte de se rendre dans une montagne isolée pour un travail bien payé. Mais son employeur est un peu plus étrange que ce à quoi il s’attendait…

Notre avis

Un incroyable found footage qui s’est malheureusement perdu dans la masse de ce sous-genre. Une situation folle, malaisante, le tout porté par deux comédiens exceptionnels. D’un réalisme bluffant et bourré de rebondissements, vous allez vous accrocher à votre fauteuil et subir un véritable ascenseur émotionnel

 

Synopsis

Par une sombre nuit, Will est invité à un dîner chez son ex-femme et son nouveau mari. Au cours de la soirée, il s’aperçoit que ses hôtes ont d’inquiétantes intentions envers leurs invités.

Notre avis

Karyn Kusama signe avec The Invitation un véritable film d’auteur, profondément touchant et remarquablement mené, à la fois oppressant, sanglant et envoûtant. Tout l’intérêt du film repose sur l’ambiance qu’arrive à développer la réalisatrice. Elle instaure un climat étrangement mystérieux à une situation pour le moins banale. Le développement psychologique des personnages est brillant, subtil et touchant. La performance d’acteur de Logan Marshall-Green est tout simplement parfaite, alliant une dureté dans ses propos, un côté introverti et réservé, une sensibilité émouvante, et même parfois une culpabilité réellement touchante. Le tout porté par une mise en scène intimiste. Une réflexion sur la mort intéressante. The Invitation est un véritable coup de cœur !

 

Articles suggérés

James Wan et Leigh Whannel de retour pour Saw 8

Krueger

Awaiting

Krueger

La bande-annonce de « Bite », un film de monstre dans la lignée de « La Mouche »

Tetsuo

Laissez un commentaire

Au Coeur de l'Horreur utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience et optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité. En savoir plus et gérer les cookies. Accepter En savoir plus